30/10/2003

6 fois 3

C'est une brève dans le Belang van Limburg qui fait echo de l'incroyable histoire parue dans le journal turc Radikal. La jeune turque Fatma Saygi est sur le point de mettre au monde pour la sixième fois des triplés! Ca force le respect (en turc : Saygi) pour cette jeune femme de 28 ans vivant dans la province d'Adiyaman dans le sud ouest de la Turquie. Adiyaman qu'on pourrait d'ailleurs interpréter par "sacré numéro" en français. "On n'en voulait pas tant mais Dieu nous a donné à chaque fois 3", a déclaré Fatma à la presse. Je sais que certains vont s'exciter sur cette déclaration où elle cite Dieu mais avant d'écrire quoique ce soit, sachez que c'est culturellement admis dans cette phrase de faire référence à Dieu. Il faut pour cela entendre la phrase en turc et si vous comprenez la langue, vous savez qu'elle ne dénote aucune référence religieuse, de sorte que même un athée pourrait répéter la même phrase. Voilà, je trouvais l'histoire trop belle (je n'ai pas vu la femme qui doit l'être toute autant) pour le passer sous silence.

-----
source : Beland van Limburg (30/10)

Turkse vrouw verwacht voor zesde keer drieling
Vijf keer heeft ze al een drieling op de wereld gezet. Nu is de28-jarige Fatma Saygi uit de provincie Adiyaman in het zuidoosten vanTurkije voor de zesde keer zwanger. Een weer is een drieling op komst,meldde de Turkse krant Radikal woensdag. "Zoveel wilden we er niet", zei de vrouw, "maar God heeft er ons telkensweer drie gegeven."

10:35 Écrit par mehmet | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

... 18 mômes à 28 ans et tu causes de respect. Mais quel respect ? De qui , de quoi ?

Écrit par : Dyfuca | 30/10/2003

Un p'tit lien Bonjour!

Je viens de faire un lien de mon blog vers le vôtre.

Bonne journée,

Benoît

Écrit par : Benoît | 30/10/2003

respect? Référence à Dieu ou pas, crois-tu que cette jeune femme désirait vraiment tous ces enfants?
Et ne te demandes-tu pas si elle est vraiment heureuse, cantonnée dans ce rôle de mère-pondeuse?...

Écrit par : Thierry | 08/11/2003

quel désespoir Votre histoire ne précise pas si ces enfants sont en bonne santé, si les parents vivants dans cette région dont l'économie pourrait certainement mieux se porter, ont le soutien économique nécessaire pour leur épanoissement à tous, des autorités qui se ventent de ces naissances multiples...
J'ai 29 ans et je reste persuadée que sans la fatalité qui est si commune à notre culture, toute jeune femme préfèrerait vivre en toute liberté, sans avoir derrière elle 18 mômes.
Je me demande dans quelle mesure nos médecins gynécos sont compétents et raisonnables en laissant une femme porter à terme autant de grossesses. Y'a t-il encore de la conscience professionnelle chez ces praticiens, ou à défaut, de la conscience tout court??
Par ailleurs, tel que je connais nos médias, il peut tout aussi bien s'agir d'une intox, l'occasion de vendre plutôt que d'informer...

Écrit par : Sirin | 02/08/2004

Les commentaires sont fermés.