09/04/2004

Soldats belges discriminés par des prostituées

La centaine de soldats belges et norvégiens stationnés en Lituanie sous la bannière de l’OTAN a été victime d’une discrimination de la part des prostituées lituaniennes. C’est en tout cas ce qu’a déclaré le commissaire de police de la ville de Siaulai lors d’une conférence de presse.
D’après Vytautas Grigaravicius, commissaire de Siaulai, les clients lituaniens payent 30 euros par heure aux dames alors que les soldats de l’OTAN doivent payer 100 euros. Un cas évident de discrimination pour le commissaire. Depuis le mois passé, la Lituanie est membre de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) et où la prostitution est illégale.

'Prostituees discrimineren Belgische NAVO-soldaat'
De honderd Belgische en Noorse NAVO-soldaten die in Litouwen zijn gestationeerd, zijn het slachtoffer van discriminatie door Litouwse prostituees. Dat heeft de politiecommissaris van de stad Siauliai, waar de NAVO-soldaten zijn gestationeerd, donderdag gezegd.
Commissaris Vytautas Grigaravicius legde op een persconferentie uit dat de komst van de NAVO-troepen prostituees naar Siauliai heeft gelokt. Litouwse klanten brengen de dames dertig euro per uur in rekening, NAVO-soldaten moeten honderd euro per uur betalen. Een duidelijk geval van discriminatie, zei de commissaris. Litouwen is sinds eind vorige maand lid van de NAVO. Prostitutie is er illegaal.

14:33 Écrit par mehmet | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Heu... ...faut-il...en rire ou pleurer ?

J'en ris...on sait que les "touristes" ne sont vus que pour des euro's sur pattes ;)

Écrit par : item | 09/04/2004

ouais faut faire quelquechose j'en appelle à la résistance
sortez du tombeeau flambeau à la main
on va leur montrer à ces racistes ! non mais !

Écrit par : xian | 11/04/2004

Les commentaires sont fermés.