02/08/2004

Tu vas au cabinet?

C’est bon, la plupart du personnel politique tente de souffler un bon coup avant la reprise (des dossiers, pas de l’économie) début septembre… alors d’ici là c’est un peu le calme complet.

 

Durant cette période, le vrai lobbying des futurs membres de cabinet se complexifie. La liste est encore plus longue que les candidats à la candidature pour les listes électorales. Placement des militants de l’appareil, arrimage des nouveaux pouces politiques, recasage des vaincus, la bataille fait rage pour se frayer un vrai chemin (et surtout un job) dans un des 58 cabinets ministériels que compte la Belgique.

 

Les premières déclarations des nouveaux ministres indiquent, si besoin était, le grand nombre de ce personnel. Du côté francophone, même si le nombre de ministres se rétrécit avec la renaissance des doubles casquettes région-communauté, le chiffre total des cabinettards (371) augmente de 13 unités par rapport à l’ère Hasquin. Mais on nous promet une économie en terme de dépense d’environ 4.000 euros sur base annuelle. On se demande comment mais qui vivra verra…

 

Du côté flamand, les cabinets du premier gouvernement Leterme compteront au total 490 : 13 chefs de cabinet, 99 conseillers généraux, 64 attachés et 314 membres du personnel exécutifs et additionnels. Le nombre total des cabinettards du précédent gouvernement flamand oscillait entre 468 et 560.

Ce sont surtout les exécutifs régionaux et communautaires qui s’attaqueront à l’établissement de l’organigramme mais aussi les nouveaux cabinets au niveau fédéral suite à la dernière valse.

 

Alors la question fatale : qui décide de l’embauche ? Le plus gros poids est attribué généralement à l’appareil du parti qui tente de répondre au recyclage des militants (y compris des fonctionnaires). Ensuite, les ministres essayent souvent de débaucher des spécialistes dans leurs dossiers et ensuite le réseau relationnel. Pour tout engagement, il faut souvent le feu vert du chef de cabinet. Normalement, aucune attention n’est accordée à la diversité (multiculturalité), au genre (équilibre homme-femme) ou aux personnes moins valides. Le statut d’un membre de cabinet est extrêmement précaire (horaire flexible, pas de sécurité d’emploi,...) et c’est par arrêté qu’ils sont nommés mais généralement bien rémunérés. 

 

Alors, téléphonez un maximum pour connaître les dernières rumeurs de nominations car je viens d'entendre que l'opérateur historique va augmenter ses prix (encore?!). En été, en douce, ni vu ni connu... ca me donne envie de lancer la journée sans téléphone. 

 

 


00:53 Écrit par mehmet | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour!
J'ai créé un nouveau blog appelé "La route nous appartient!" (http://la-route-nous-appartient.skynetblogs.be/ )

En bref, voilà pourquoi : comme beaucoup d'utilisateurs de la route, je râle lorsque je vois combien on se fout de nous, combien on se contente de nous rouler, de nous voler notre pognon, et à quoi on l'utilise - à nous emmerder encore plus, en donnant aux cyclistes, par exemple, des droits excessifs sur les routes que NOUS payons. Ou en nous imposant des amendes colossales, des dimanches sans voitures et autres stupidités.

Mon blog a été lancé pour voir s'il y a moyen de mobiliser les utilisateurs de la route afin que nous nous fassions enfin entendre par les politocards qui nous imposent leurs lois. C'est dans ce but que je prends contact avec vous. Je vous serais très reconnaissant de me placer dans vos liens. Et il va sans dire que j'en ferais immédiatement de même. Merci d'avance, et bonne continuation. Amitiés. L'as, etc...;o)

NB : vachement bien, ton blog!

Écrit par : L'as | 02/08/2004

Les commentaires sont fermés.