08/08/2004

La Dernière erreur?

C'est peut-être un fait anodin mais je viens de lire un fait divers dans le quotidien populaire bruxellois sur une tentative de meurtre. Le journaliste allophobe G. Ducont indique à plusieurs reprises l'origine des personnes (alors que cela n'apporte rien à l'information) pour le fait divers, se trompe sur le nom de l'hôpital, n'arrive pas à correctement orthographier le prénom du principal suspect... C'est vraiment une obsession chez ce rédacteur de vouloir doser la sauce sur les origines dès qu'un fait divers concerne les personnes issues de l'immigration. Visiblement, il ne connaît ni le dossier, ni les faits et ne s'intéressent pas au contexte.
 
Encore un papier qui alimentera la peur, l'insécurité, les menaces chez mon voisin d'Uccle. Alors cher voisin, écoute-moi bien : oui c'est publié dans le journal mais le journaliste a fait des erreurs factuelles et déontologiques graves. Oui, un journaliste peut se tromper, ca arrive. Errare humanum est, sed persevare diabolicum...
 

01:05 Écrit par mehmet | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.