04/01/2005

La belle gicle ?

Très bonne idée du Soir du 3 janvier de publier la réaction de 175 témoins sur les 175 ans de la Belgique. On apprend déjà la fonction de certaines personnes ex : Tatiana Silva Braga Tavares – Miss Belgique, Philippe Moureaux – Sénateur, Louis Tobback – Bourgmestre de Louvain, Hervé Hasquin – Député fédéral, Béa Diallo – Boxeur, député régional, Denis Ducarme – Député fédéral… et l’évolution de la fonction pour d’autres : Mohamed Boulif est passé au fil des années de « président de l’Exécutif des musulmans de Belgique » à tout simplement « Exécutif des musulmans » en passant par « chef des musulmans » quelques jours auparavant dans le même quotidien.

Intéressant de lire aussi les réponses de

- Jean-Marie Dedecker (VLD) : « La Belgique va lentement s’évanouir parce que la césure entre le nord et le sud est de plus en plus grande, que les gens n’auront finalement plus rien en commun. Je rêve que cette transformation se fasse en paix »
- François Perrin (Ministre d’Etat libéral) : « Que la négociation l’emporte sur la guerre civile »
- Steve Stevaert (Président du SP.A) : « Limbourgeois, je suis un Belge d’origine récente : le Limbourg a été rattaché au pays avec sept ans de retard… Flamand convaincu, européen de cœur, je veux que la Belgique subsiste au cœur de l’Europe. Nous progresserons dans la régionalisation mais nous continuerons à collaborer. »
- Louis Tobback (SP.A) : « (…) A terme, je pense que la Belgique, comme la France, finira par s’évanouir dans l’Europe »

Aux armes citoyens ? Cela fait peur de lire que la transformation paisible n’est qu’un rêve ou qu’un souhait. Peu de flamands qui affirment être contents de la Belgique. Belge est même devenu synonyme de francophone ou wallon au point où le patron d’EVS Laurent Minguet suggère la séparation entre deux Etats : la Flandre et … la Belgique.

Le plus drôle reste à nouveau le cinéaste Jan Bucquoy : « Sa double culture est unique. Et la Belgique est parfois très pratique. Quand vous êtes grillé d’un côté – et je sais ce que c’est – vous pouvez toujours aller travailler de l’autre »

17:12 Écrit par mehmet | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Dans la vie, faut pas s'en faire... Cher Mehmet,
Il y a encore plus "marrant": sais-tu qu'il existe un "théâtre national francophone de Belgique"?
Quand il y aura scission du pays, pourra-t-on opter pour la double nationalité? Je m'y prépare déjà en ayant une carte d'identité en Français (adresse par exemple) et un permis de conduire en Néerlandais... Vérifie: c'est possible. Par contre, les époux devaient avoir des cartes d'identité dans la même langue (peut-être cela a-t-il changé récemment?)...
La langue des déclarations aux contributions ne doit pas correspondre à celle de la carte d'identité (j'ai opté pour cette fantaisie)...
Pourquoi je fais cela? Au début, ce fut pour une question de files d'attente aux guichets, puis je me suis pris au jeu et j'essaie toutes les combinaisons possibles...
Je te souhaite une bonne soirée et ne t'en fait pas trop: cela fait plus de cent ans qu'il existe une question linguistique et le pays "tient" toujours!
Amitiés

Écrit par : Armand | 04/01/2005

trop marrant Salut Armand, c'est trop marrant ton truc:)) Je vois que tu profites bien de la Belgique fédérale. Essaye aussi de décrocher ta carte SIS en allemand, habiter en périphérie bruxelloise pour demander tes factures Sibelga en français, introduire une demande en langue flamande de logement social à Anvers en précisant que tu ne parles pas cette langue, te promener en burqa à Molenbeek durant le carnaval, passer l'examen linguistique du Selor en français, écrire à la reine en flamand, postuler pour un job à deux reprises dont une fois avec un nom exotique, faire campagne en français à Vilvoorde, ...

Écrit par : mehmet | 05/01/2005

.... Armand,
Nous ferais-tu l'expérience du fédéraliste convaincu ? :)

Mehmet,
Je ne m'aventurerai pas sur la question linguistique et plus particulièrement de l'emploi à Bruxelles où l'on peut clairement parler d'évolution du marché mais aussi d'une forme de discrimination de plus en plus latente des candidats francophones (je m'expliquerai plus tard, chez moi, dans un billet), cela dit, pour le tout, je confirme l'ensemble de tes dires.

Écrit par : promethee | 05/01/2005

La question linguistique est assez onéreuse pour être sujette à rigolade. Cher Mehmet,
Pour la carte SIS, il y aurait un problème: je crois que la première a été remise spontanément par la mutualité. La suivante l'a certainement été...
Je n'ai jamais fait changer un document: j'ai simplement fait mes demandes dans la langue que je voulais tester...
Quant à déménager pour un petit "amusement linguistique"...
Ton humour me laisse penser que le choix de sa "langue" officielle est, pour toi, une chose sérieuse, tandis que, pour moi, qui suis bilingue, les circulaires Peeters et autres conneries du même tonneau, sont sans impact autre qu'hilarant...
Amitiés

Écrit par : Armand | 05/01/2005

Les commentaires sont fermés.