15/01/2005

Mosquée chrétienne flamande

A la suite de l’assassinat du cinéaste Théo Van Gogh chez nos voisins Néerlandais, les mosquées et associations culturelles turques avaient lancé un appel aux autochtones pour les inviter à rejoindre leurs organes de gestion (conseils d’administration). L’idée assez originale visait à décrisper le « Belge-moyen » de ses fantasmes terroristes afin de venir gérer du concret avec l’ « allochtone-moyen » et sa mosquée.

Bingo, le mouvement ouvrier chrétien (ACW) annonce dans De Standaard sa motivation et appelle ses membres et volontaires à siéger dans ces conseils d’administration des mosquées turques. Par ailleurs, les mosquées ont décidé de publier sur le net la traduction flamande de leurs prêches du vendredi. Bon, visiblement l’appel est un échec étant donné que seuls sept individus se sont portés volontaires - dont une conseillère communale libérale anversoise Marleen Van Ouytsel (VLD) – mais néanmoins intéressante. A quand la même démarche de la part des autres cultes ou croyances ?

02:33 Écrit par mehmet | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Discours civil Tandis que je suis d'accord avec vous que les musulmans ne devraient pas être le seul groupe qui des "exists dans la traduction, " je soutiens réellement l'idée de traduire les sermons de vendredi (et des sermons de dimanche, trop), pour deux raisons. D'abord, au niveau le plus fondamental, il favorisera la connaissance intersubjective. Mais plus de manière significative, si nous (qui que ce soit que nous sommes) sommes forcés de penser à la façon dont nos mots seront reçus par d'autres, nous tendons à être plus soigneux et pensifs. (Par example, en tant qu'expatrié, quand je suis dans un groupe d'autre expatrie, la discussion obtient parfois laid. Quand il y a des Egyptiens avec nous, les gens expriment habituellement les mêmes critiques de l'Egypte, mais ils se servent d'un langage plus judicieux qui est moins pour offenser et sont habituellement plus justes).

Certains diront que cette forme de art de l'auto-censure est exactitude superficielle et simplement politique. Mais je pense que cette responsabilité - ne disant pas cela qui you're ne voulant pas dire l'en public à d'autres - est la première étape en développant la civilité entre les citoyens.

Écrit par : Stacey | 15/01/2005

... oui, c'est vrai que le fait de ne pas comprendre les prêches laissent la place au doute et à l'amalgame mais encore faut-il aussi ajouter sur les sites des informations culturelles pour expliquer certains mots.
Je n'ai pas très bien compris ton commentaire sur les Egyptiens, fais-tu référence aux différents dialectes en arabe ?

Écrit par : mehmet | 17/01/2005

Les commentaires sont fermés.